Le Dur à Cuire qui a pignon sur la rue Saint-Jean à Longueuil jouit d’une bonne réputation depuis son ouverture en 2013. Le restaurant au décor branché a insufflé un vent de fraîcheur dans le Vieux-Longueuil grâce à sa cuisine du marché et sa formule «apportez votre vin». Un endroit tout indiqué pour un repas entre amis! Bref, on a voulu en savoir plus sur son propriétaire (en fait co-propriétaire), l’origine du resto et les endroits fréquentés par le chef… Voici notre entrevue avec Jeremie Marcille!


D132 – Quel est ton profil professionnel?

Jeremie Marcille – Je fais de la cuisine depuis que j’ai 15 ans, j’ai toujours été un grand passionné! Ayant quatre frères et soeurs, je n’ai pas eu le choix de cuisiner très jeune. J’ai commencé dans des restaurants de cuisine italienne autour de chez moi. De 16 ans à 18 ans, j’ai fait l’ITHQ et après j’ai commencé à voyager. Ça m’a permis de faire des stages dans des étoiles Michelin en France. Par la suite, j’ai été chef à l’Épicier sous les ordres de Laurent Godbout. Il y a 12 ans, j’ai ouvert un premier restaurant (le restaurant O’Thym à Montréal) et j’y ai rencontré un des mes associés.

D132- Pourquoi as-tu choisi Le Vieux-Longueuil pour ouvrir ton restaurant?

JM – Premièrement je suis un «néo-Longueuillois», je suis originaire de Montréal. Je ne connaissais pas vraiment la Rive-Sud avant d’arriver ici. On s’est beaucoup promené avant d’ouvrir le restaurant et on trouvait le coin charmant. Surtout, on a remarqué qu’il manquait un restaurant de notre créneau dans le quartier. Après ça, on a compris que c’était seulement logique, les loyers sont encore abordables comparés à d’autres endroits. On aimait aussi la rue moins passante où l’on a ouvert.

D132 – Comment trouves-tu le Vieux-Longueuil?

JM – J’adore ça! Je trouve qu’il y a une belle vie de quartier! Après avoir ouvert le restaurant, j’ai décidé de déménager proche de mon restaurant. C’est très agréable de vivre ici, on trouve tout ce qu’il nous faut. Et j’aime beaucoup la proximité de Montréal!

D132 – Comment ton resto a-t-il évolué au cours des dernières années?

JM – Quand on a ouvert, on a décidé de ne pas faire de publicité, on a laissé le mystère du bouche à oreille faire son travail. À Longueuil, les gens sont assez curieux, ils s’intéressent beaucoup à ce qui se passe dans leur quartier. Disons que le mot s’est passé assez vite! On avait déjà notre formule au début. On savait qu’on était un apportez votre vin et on était confiant de notre concept. On a persévéré et ça a porté fruit. On a une carte saisonnière avec une cuisine du marché et on évolue avec les produits de saison. Il y a des plats qui restent classiques, mais il y en a beaucoup qui changent chaque semaine.

D132 – Quel est le plat qu’il faut absolument manger au Dur à Cuire?

JM – Faut-il que j’en choisisse un seulement? Parce que ça dépend si c’est une première visite ou pas! Faudrait essayer le boudin. Sinon, on a une paella à partager, c’est un classique ici! J’ai été un peu victime de mon succès avec ce plat là, disons que j’aurais aimé l’enlever, mais je pense que je n’ai plus le droit maintenant.

D132 – Quels sont tes adresses préférées sur la Rive-Sud?

cru666
Le CRU – Photo: district132.ca

JM – J’aime bien aller manger au Cru à Saint-Lambert. Il y a de beaux produits! J’adore le poisson et le champagne en général donc c’est un resto parfait pour moi!

 

photo péché matinal
Photo: Facebook du Péché matinal

JM – J’aime aussi aller déjeuner au Péché matinal à Longueuil. C’est une très belle place et on est bien servi. La patronne est vraiment sympathique!

 

parc Marie-Victorin, Longueuil
parc Marie-Victorin, Longueuil – Photo: district132.ca

JM – Et j’aime beaucoup aller faire du patin sur le bord du fleuve. Je pars du parc Marie-Victorin et je vais jusqu’à Boucherville. J’adore ça être sur le bord de l’eau, j’ai l’impression de sortir de mon quartier.

 

 

D132 – En terminant, quelles sont les nouveautés à venir pour le Dur à cuire?

JM – On est en train d’évoluer dans notre menu, on vient tout juste d’acheter une machine sous vide. On va produire de nouvelle charcuterie maison. Mais surtout, on veut rester fidèle à notre clientèle.

***

Le Dur à Cuire: 219, rue Saint-Jean, Longueuil

***

 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE