Les festivals tout comme les spectacles extérieurs sont la plupart du temps une occasion précieuse de pouvoir assister à un spectacle gratuit (ou, au pire des cas, pour une somme modique). C’est un moment où toutes sortes de gens se rencontrent, s’étudient et échangent des sourires. C’est aussi là où l’on voit naître une étrange confrontation: les gens qui amènent leur chaise vs les gens debout!

MALAISE #1 – L’ARRIVÉE

Nous étions au SAM (Sommet des arts et de la musique de Longueuil) pour le spectacle de DJ Champion. J’ai ressenti un profond malaise en arrivant sur les lieux lorsque j’ai aperçu la horde de chaises de camping devant la scène. Il y en avait des centaines. Isssh… On est à DJ Champion! Pas à un concert de musique de chambre! Le malaise, je le vivais surtout pour l’artiste. Imaginez, vous êtes un groupe de musiciens déchainés devant une foule assise qui tape du pied. Ben coudonc!

MALAISE #2 – LA CLAQUE

Alex de D132 fait du repérage dans le but de prendre des photos durant le spectacle qui n’est pas encore commencé. La brève présence d’Alex et son appareil photo dérange. « Hey! Tasse-toé! – Tasse-toé!!! », crie un homme. Il y a même une madame qui le claque sur la cuisse… Mais non!!! Je ne peux pas croire que l’on ne puisse supporter quelqu’un debout une trentaine de secondes sans avoir envie de le frapper!

MALAISE #3 – LA POLICE

Le spectacle n’a toujours pas commencé. Les gens qui souhaitent danser se font plus nombreux et s’avancent. Un monsieur se lève de sa chaise de camping et engueule les gens debout. La sécurité intervient. Parce que OUI, la sécurité a dû intervenir!!! L’individu qui s’estime lésé engueule l’agent de sécurité et menace d’appeler la police. La police!!!

ASSUMER LE MALAISE

Le malaise est maintenant évident. Gregory Charles entre sur scène et introduit DJ Champion. Il demande que la cohabitation se fasse bien entre les gens qui sont assis ET les gens qui « à juste titre ont envie danser avec DJ Champion ». Mais quand ce dernier arrive sur scène, il n’y a pas d’ambiguïté : « Je sais que plusieurs personnes vont vouloir danser, aux personnes qui sont assises, laissez-les venir parmi vous. » Et c’est parti!

MALAISE #4 – LA DÉFAITE

Les gens assis ont perdu. Rangée par rangée, ils se lèvent. Certains le font avec le sourire (ils ne sont pas tous frustrés quand même) tandis que d’autres ferment leur chaise brusquement pour témoigner de leur colère. Sentiment de rejet massif. La scène est triste. Heureusement, DJ Champion fait rapidement oublier l’anicroche.

MALAISE #5 – ARK!

Hier matin, je tombe sur le message d’une dame qui interprète la chicane de samedi soir comme étant une dispute de générations. Les jeunes contre les vieux! Ark!

Madame_SAMDes têtes grises qui dansaient, j’en ai vu. La chanteuse Marjo, récemment au Festival de la Chanson de Granby, critiquait les gens assis et les accusait de «gâcher son party» (La Voix de l’Est). Soulignons-le, la femme a 65 ans.

La question: Les chaises de camping ont-elles leur place dans les festivals?

MALAISE #6 – ÉPILOGUE

On est retourné le lendemain au Parc St.Mark. Plusieurs artistes montaient sur scène pour le Spécial Country avec Laurence Jalbert. Cinq secondes après notre arrivée, des gens sacraient. D’autres s’engueulaient à deux pouces du visage pour une affaire de chaises et de places. La sécurité a dû menacer les belligérants d’expulsion. Lorsque les artistes sont montés sur scène, silence radio. Personne ne les a applaudis d’emblée. Tous trop concentrés sur leur gué-guerre bas de gamme. L’agressivité était palpable. Nous avons décidé de quitter les lieux.

CONCLUSION

Le but de cet article n’est pas de critiquer l’organisation et de dire qu’ils « auraient donc dû ». Reste que des solutions doivent être étudiées. Certains festivals vont délimiter des zones pour que tous y trouvent leur compte. D’autres interdisent carrément les chaises parce qu’elles prennent trop de places et que moins de gens peuvent profiter de l’événement. À réfléchir.

PENSÉE DU JOUR

Et comme les anglos disent : « Sitting is the new smoking »! Alors, levez-vous! 😉

 ***

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE